*
Top_Logo-und-Slideshow
Verband der Tankstellenshop-Betreiber der Schweiz VTSS
Association des exploitants de shops de stations-service suisses AESS
Associazione dei gestori di shops presso stazioni di servizio della Svizzera AGSS
avec-5-500x177px.jpg avia-dsc-1391-500x177px.jpg avia-dsc-1547-500x177px.jpg bp-kemptthal-aussen-500x177px.jpg bp-kemptthal-shop-500x177px.jpg city-carburoil-locarno-500x177px.jpg coop-herzogenbuchsee-in-der-nacht-500x177px.jpg coop-dsc04815-500x177px.jpg socar-tankstelle-hohlstrasse-offiziell-by-night-2-500x177px.jpg shell-schweiz-mg-5179-029-500x176px.jpg migrol-tb-1181-edit-500x176.jpg migrol-service-station-winterthur.jpg tamoil-oppligen-nachgedunkelt-500x176px.jpg
Sprachen-Auswahl
Menu
Home Home
Über uns Über uns
Vorstand Vorstand
Statuten Statuten
Beitrittserklärung Beitrittserklärung
GAV Tankstellenshops GAV Tankstellenshops
Vertragstext Vertragstext
News News
FAQ FAQ
Medienmitteilungen Medienmitteilungen
Tankstellenshop-Portraits Tankstellenshop-Portraits
Links Links
Kontakt Kontakt
Block_Facebook_PlugIn
Block_GAV_Vertragstgext

GAV Vertragstext


Travail 24 heures sur 24, le référendum a abouti
15.03.2013 12:21 ( 937 x gelesen )

Travail 24 heures sur 24, le référendum a aboutiTravail 24 heures sur 24, le référendum a abouti

Berne - Le référendum contre la journée de travail de 24 heures dans le commerce de détail a abouti un mois avant la fin du délai imparti à la récolte des signatures. Les syndicats et leurs partenaires de l'Alliance pour le dimanche ont réuni avec une rapidité exceptionnelle deux mois seulement plus de 60 000 signatures contre la prolongation des heures d'ouverture des magasins de stations-service.


Selon Vania Alleva, coprésidente d'Unia, la vitesse à laquelle cette récolte a eu lieu montre que de larges milieux de la population ne veulent pas plus de possibilités de faire des achats plus longtemps, ni dégrader les conditions de travail des vendeuses. Il s'agit d'empêcher qu'une brèche ne soit ouverte. En effet, les victimes en seraient les salarié.e.s, parce que les journées de travail plus longues empêchent la vie familiale, accentuent le stress et rendent malade.

Danièle Lenzin, coprésidente de syndicom qui a également contribué plus que la moyenne au succès de la récolte des signatures, met aussi en garde contre le risque d'une telle brèche. Selon elle, si l'on peut faire ses achats non-stop, d'autres secteurs des services seront aussi menacés de devoir rester accessibles 24 heures sur 24. Selon elle la Poste, par exemple, pourrait être contrainte de distribuer des paquets le dimanche. Si le travail de nuit et du dimanche devient toujours plus banal, il perdra aussi de sa valeur. Et les suppléments actuellement versés pour le travail de nuit et du dimanche se retrouveront par conséquent sous pression dans toutes les branches. Au parlement, d'autres motions plus radicales sont actuellement traitées, comme celle proposant l'introduction d'une journée de travail de 24 heures, sept jours sur sept, dans le commerce de détail.
USS

syndicom, le journal - 15 mars 2013
Quelle: Argus der Presse


Zurück Druckoptimierte Version Diesen Artikel weiterempfehlen... Druckoptimierte Version
Die hier veröffentlichten Artikel und Kommentare stehen uneingeschränkt im alleinigen Verantwortungsbereich des jeweiligen Autors.
Copyright
© Copyright 2012-2016 VTSS by Webspezialist
Benutzername:
User-Login
Ihr E-Mail